Isolation par l’extérieur des murs de sa maison : le guide de pratique

Les investigations de l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’énergie ont révélé que les murs d’une habitation peuvent représenter jusqu’à 20% des pertes de chaleur. Installer une isolation thermique est l’une des meilleures alternatives pour réduire vos factures de chauffage jusqu’à 25%. L’isolation des murs améliore aussi votre confort thermique en faisant grimper jusqu’à 2,5 degrés, la température de votre maison. Mieux, elle donne un coup de neuf à la face extérieure de votre logement en augmentant sa valeur. Il est donc clair qu’une maison dont les murailles sont isolées participe au bien-être de ses habitants.

La méthode de remise à neuf fréquemment utilisée par les techniciens reste l’isolation du mur par l’extérieur (ITE). C’est une solution efficace sur le plan thermique. Je vous propose un guide pour l’isolation par l’extérieur des murs de votre logement. Je mettrai l’accent sur les techniques et matériaux indispensables à une bonne isolation des murs de votre maison.

Qu’est-ce qu’une isolation extérieure ?

Les façades des édifices et les combles du bâtiment sont constamment soumises aux variations météorologiques. Pour les protéger de l’érosion, les travaux d’isolation sont indispensables. Il faut comprendre par isolation,une méthode qui consiste à envelopper partiellement ou totalement un bâtiment d’un manteau isolant. Une maison bien isolée chauffe convenablement ses pièces sans consommer assez d’énergie et conserve sa fraîcheur lors des chaudes soirées d’été.

L’isolation thermique d’une maison est principalement motivée par la déperdition énergétique. En effet, les habitats mal isolés, qualifiés de passoires thermiques sont la cause principale de gaspillage énergétique et d’émission de gaz à effet de serre. En vue d’atténuer les effets du changement climatique, les décideurs politiques incitent à mieux isoler les logements, bâtiments publics y compris. On peut isoler par l’extérieur comme par l’intérieur. Avez-vous des contraintes relatives aux surfaces habitables ? Vous souhaitez rester chez vous pendant la réalisation des travaux ? Vous envisagez de remettre en état votre bâtiment ? Si vous répondez à l’affirmative à chacune de ces questions, laissez-moi vous dire qu’il n’y a qu’une seule option qui s’offre à vous : isolation des murs par l’extérieur. C’est de cette technique que je veux justement parler dans la présente rubrique.

L’isolation thermique par l’extérieur (ITE) consiste à apposer des matériaux isolants sur les parois verticales d’une habitation. Son but est de réduire considérablement les transferts de chaleur et d’augmenter l’inertie thermique d’un bâtiment. C’est une technique qui aide à réaliser une économie maximale d’énergie, et donc à dépenser moins d’argent. Vos façades seront dorénavant parfaites et jolies à voir et vos surfaces entièrement conservées. C’est aussi une solution pour réduire les risques de condensation.

Toutefois, c’est une technique peu complexe. Elle est plus onéreuse qu’une isolation intérieure et nécessite des travaux complémentaires : ajustement des gouttières et mise en place des appuis de fenêtre et seuils de portes. Vous ne pouvez pas vous lever du jour au lendemain pour entamer des travaux d’isolation extérieure. Il y a des démarches à effectuer avant vos travaux d’installation thermique.

Comment fonctionne l’isolation des murs par l’extérieur ?

A présent, nous allons nous pencher sur le fonctionnement détaillé de l’isolation extérieure. Vous vous rappelez : c’est une technique assez complexe. Elle possède donc un mode de fonctionnement particulier. Pour cette raison, vous devez forcément confier cette tâche à un professionnel du bâtiment. C’est une condition sine qua non pour bénéficier d’aides financières à la rénovation énergétique.

Pour effectuer des travaux d’isolation extérieure, vous devez prévoir entre 100 € et 200€ le m2. Supposons qu’un client veut isoler un bâti de 100 m2.Dans ce cas, la surface à isoler peut être de 150 m2, ce qui nécessite un budget allant de 15 000 € à 30 000€. C’est un budget qui dépasse généralement la capacité des ménages modestes. C’est pour supprimer ce frein, que l’Etat et les collectivités locales ont mis sur pied plusieurs mécanismes d’aides au  financement des travaux d’isolation extérieure. 

On peut citer comme aide : Ma Prime Renov, le Crédit d’Impôts, l’éco prêt à taux zéro, les subventions de l’Agence nationale d’amélioration de l’habitat (ANAH), et la prime énergie pour l’isolation des murs par l’extérieur. Ces aides peuvent alléger vos factures. Pour en bénéficier, vous devez tenir compte de l’épaisseur à mettre en œuvre. Ici, l’objectif est de viser au minimum une résistance de 3,7 m².K/W pour une isolation des murs en façade. Mais les experts recommandent une résistance thermique excédant 5m².K/W. La pose des isolants et autres, doit être confiée au professionnel reconnu garant de l’environnement (RGE).

Comment isoler les murs par l’extérieur ?

Habituellement, les professionnels utilisent deux approches pour isoler un logement : il s’agit de l’isolation sous enduit et de l’isolation sous bardage. Tour d’horizon sur chacune de ces techniques dans les sous-sections suivantes. 

L’isolation sous enduit

C’est une technique assez complexe.Quelles que soient vos compétences en bricolage, je vous déconseille formellement de l’essayer vous-même. Pour réaliser l’isolation sous enduit, le professionnel a besoin du polystyrène expansé. A défaut, il peut utiliser de la laine de verre ou de roche. Ensuite, il colle les gros panneaux recouverts d’un sous enduit hydraulique ou organique sur la façade de la maison. La fonction du sous enduit est d’endurcir la façade avant la pose de la touche finale (enduit de finition). C’est l’enduit de finition qui définit l’aspect et la couleur finale de votre maison. C’est une phase aussi cruciale.

L’isolation sous enduit est une technique très répandue. Elle à l’avantage d’être moins chers. Vous avez la possibilité de la personnaliser en fonction de vos préférences en termes de couleur. Veuillez l’appliquer sur une façade saine et équilibrée. Il est strictement interdit de l’appliquer sur des murs humides ou fissurés.

L’isolation sous bardage

L’isolation extérieure sous bardage est une technique qui consiste à couvrir les façades d’un appartement de manteau isolant. On recouvre ensuite les façades d’une seconde ossature en bois ou en métal.Elle permet d’éviter des problèmes d’humidité et de moisissures. Je vous explique.

Le professionnel commence par fixer vos murs avec une ossature métallique. Après, ils vissent les panneaux isolants à l’ossature. À cette étape, les panneaux sont enveloppés d’un bardage. Pour assurer la ventilation, il place ensuite une lame respirant entre les deux dernières couches. Contrairement à l’isolation sous enduit, l’isolation sous bardage est idéale pour des façades abîmées ou même humides. L’ossature de métal  avec sa capacité d’adaptation à toutes les surfaces des murs, corrige tous les défauts possibles. Quant au bardage, il contribue à la durabilité et à la solidification de votre maison.

Nonobstant l’efficacité de cette méthode, elle présente quelques inconvénients. L’isolation extérieure sous bardage change totalement l’aspect de votre maison. Une autorisation auprès de la mairie est donc exigée. De plus, le budget que vous devez allouer à ces travaux est très considérable. Comme matériau, vous aurez besoin de la laine de verre. C’est un matériel très prisé en France, en raison du rapport qualité-prix et de son côté ignifuge. Vous savez à présent, comment on peut isoler une maison. Choisissez la méthode d’isolation qui correspond à vos prévisions budgétaires et à vos préférences.

Quels sont les meilleurs matériaux, comment les choisir ?

Vous le savez, l’isolation par l’extérieur est réputée pour son efficacité. En dehors du choix d’une finition enduite ou bardage, le choix des isolants demeure un véritable casse tête lors d’une ITE. Si vous désirez obtenir un résultat optimal, je vous conseille de bien mûrir chaque étape de votre projet d’isolation extérieure. Je vous guide pas à pas dans le choix des matériaux, tout en vous indiquant les critères que vous devez prendre en considération.

Étape du diagnostic

Le choix d’un isolant ne se fait pas sur coup de tête. De même, le matériel à utiliser doit correspondre à votre budget, aux caractéristiques de vos murs, à votre zone d’habitation, à l’environnement extérieur et à vos besoins spécifiques. Pour cette raison, je suggère de faire appel à un spécialiste voire plusieurs qui pourront vous faire différents devis.

Etape du choix du matériau isolant

L’étape du diagnostic vous donnera certainement une idée du matériel qu’il vous faut. Mais des doutes peuvent toujours planer. Ce n’est pas grave. Retrouvez ici, quelques conseils qui pourraient vous régenter.

Si votre logement se trouve dans une région humide et pluvieuse, il vaut mieux jeter votre dévolu sur du verre cellulaire, du polystyrène, et du polyuréthane. En effet, le verre cellulaire est un isolant produit à base de sable et de verre calcin moussé. Il est souvent utilisé pour l’isolation thermique et acoustique des logements, tant en isolation par l’extérieur que par l’isolation à l’intérieur. Selon le classement européen, les verres cellulaires en plaques sont incombustibles. 

Que dire du polystyrène ? C’est un isolant à faible coût issu du pétrole. Il est utilisé pour l’isolation des murs et des planchers. Sa pose reste facile et accessible aux bidouilleurs. Enfin, le polyuréthane est le meilleur isolant parmi les isolants usuels. Résistant et polyvalent, c’est l’une des meilleures options quand on habite une zone humide. Toutefois, il est déconseillé pour les travaux d’isolation sur les vieux bâtiments. Les trois matériaux que je viens de présenter résistent parfaitement à l’humidité. Pour vous en procurer, comptez de 8 € à 20 € le m2,selon l’épaisseur.

Si votre budget est restreint, vous devez opter pour les laines minérales. Connue pour ses propriétés thermo-acoustiques, la laine minérale est très répandue pour les travaux d’isolation. On retrouve en leur sein, la laine de verre, et bien entendu la laine de roche. La laine de verre est fabriquée à partir de sable et de verre recyclé. Si elle est bien posée, sa durée de vie est égale à celle du bâtiment. Plus intéressant, la laine de verre est incombustible. C’est ce qui ressort du classement Euroclasse.

La laine de verre est donc un  bon isolant thermique. Quid de la laine de roche ? C’est un isolant fabriqué à partir du basalte, un matériel issu de l’activité volcanique. Elle est certifiée pour des travaux d’isolation thermo-phonique. Tout comme la laine de verre, elle protège votre bâtiment contre les incendies. Elle est classée A1 par le classement européen Euroclasses. Prévoyez entre 3 € à 10 € le m2, selon l’épaisseur. Les laines minérales constituent à mon avis de meilleures alternatives pour effectuer à moindre coût l’ITE.

Si vous êtes écolo, je pense que le liège, le chanvre et la fibre de bois devraient répondre à vos besoins.Je vous présente brièvement chacun de ces matériaux. Le liège est un matériau que l’on retrouve dans l’écorce du chêne-liège. Il est utilisé dans plusieurs domaines. Ici, nous nous intéresserons à son usage dans le domaine de l’habitat. En effet, il sert d’isolant à partir de plaques de liège ou de granulat. C’est un isolant thermo-acoustique et anti-allergique, désormais utilisé dans la décoration des maisons. 

Qu’en est-il de la laine de chanvre ? C’est un isolant qui tire sa source de fibres naturelles conditionné sous forme d’isolant en panneaux, en rouleaux ou en vrac. La laine de chanvre est très efficace pour tout projet d’isolation thermique et phonique. Enfin, les isolants en fibre de bois sont produits à partir de bois ou de résidu du bois. Disponibles en version panneaux, feutres ou flocons, ils sont adaptés à tout projet d’isolation thermo-acoustique. Quel est le prix de ces isolants naturels sur le marché ? Le m2 est vendu entre 10 € et 20 €.

Pour finir, si vous vivez dans une zone sèche sensible aux risques d’incendies, je vous conseille de choisir un matériau qui, de par ses propriétés, résiste au feu. Pour le savoir, référez-vous à l’indice noté « M » qui va de M0 à M5. Vous pouvez aussi consulter les Fiches de Données Environnementales et Sanitaires (FDES) des isolants sur la base de données publique (INIES).

Mon avis sur l’isolation par l’extérieur

Il ne fait plus l’objet d’aucun doute que l’isolation extérieure est la meilleure option. C’est un fait, elle offre beaucoup d’avantage que l’isolation intérieure. Les murs de mon habitat sont isolés par l’extérieur. Je ne le regrette pas. Ma maison dorénavant est chic de l’extérieur et de l’intérieur. Maintenant, je me plais à la maison. J’y passe d’agréables moments avec mes proches. Toutefois, je reconnais que les travaux ont coûté. Mais grâce à la subvention de la mairie, j’ai pu réaliser les travaux.

Si vous jugez utile de rénover votre logement, n’hésitez pas. L’Etat central et les collectivités locales vous seront d’un soutien. Pour ce qui est de la meilleure isolation par l’extérieur, je ne prendrai pas partie. Je les trouve toutes avantageuses. Tout dépend des préférences, du budget et de l’environnement dans lequel vous vous trouvez. Concernant les isolants, je pense qu’il faut prioriser un matériau non combustible et écologique. Vous aurez le cœur tranquille.

A présent, vous disposez de toutes les informations pour isoler l’extérieur de vos murs. Je suis certain qu’elle représente la solution dont vous avez besoin. N’oubliez pas de confier votre projet à un professionnel de l’isolation assermenté. C’est à cette seule condition que vous bénéficierez d’aides financières. Moi Romain, menuisier et charpentier, je me ferai le plaisir de vous accompagner dans toutes les étapes de vos travaux d’isolation, et ce dans règles de l’art. N’hésitez pas à demander un devis. 

Réduisez votre facture n’énergie en faisant isoler votre habitation

Charpentier et menuisier depuis près de 10 ans, j'interviens régulièrement sur des chantiers en isolation par l'extérieur. J'ai décidé de créer ce site, afin de vous faciliter la recherche d'informations et la réalisation de votre projet d'isolation extérieur à moindre coût. Vous saurez tout ce qu'il faut savoir, puis vous pourrez demander 3 devis gratuits en moins de 5 minutes.

Isolation extérieur