Comment marche l’isolation thermique d’une maison ?

Pour réduire les dépenses énergétiques et améliorer le confort à l’intérieur d’une maison, il est indispensable de l’isoler. Cela peut aussi être une opportunité pour accroître la valeur de votre logement. Les déperditions de chaleur couramment subies dans une habitation peuvent être empêchées jusqu’à 50 % grâce à l’isolation thermique. Cependant, il existe de multiples causes de perte de chaleur. En effet,  30 % environ de la chaleur à l’intérieur d’une résidence s’évacuent par la toiture. Que la cause de ces pertes soit négligeable ou pas, elles peuvent parfois être difficiles à éradiquer. Comment marche alors l’isolation thermique d’une maison ?

Qu’est-ce qu’un isolant thermique ?

Un isolant thermique est un matériau de construction à faible conductivité thermique. Il est généralement utilisé dans le but de diminuer les pertes de chaleur.

Quelles parties isoler dans une maison ?

Avant toute chose, il importe de rappeler que l’ITE permet de protéger son habitation du froid. D’après certaines études menées sur les pertes de chaleur, il ressort que les zones prioritaires à isoler sont :

  • le toit et les combles ;
  • les murettes externes ;
  • le plancher.

De nombreux autres travaux sont par ailleurs nécessaires pour optimiser le rendement énergétique d’un logement. Il peut s’agir d’une pose de système de ventilation ou du renouvellement de certaines fenêtres.

Les diverses méthodes d’isolement thermique

Il existe trois principales méthodes d’isolement thermique à savoir : l’isolement interne, l’isolement externe et l’isolement réparti. Le premier procédé est relativement plus rapide, moins coûteux et très répandu dans les cités françaises.

En revanche, l’isolation externe est plus efficace et permet d’éviter les pertes de volume vivable. Le plus souvent appliquée aux murs, elle est également adaptée aux toitures. Dans la pratique, l’isolant thermique est installé après la pose de la couverture.

Quant à l’isolement réparti, il est spécialement destiné aux projets de rénovation et ateliers de construction. Il s’agit d’une technique qui consiste à mettre des matières isolantes dans une charpente en évitant une grosseur complémentaire.

Peu onéreuse, l’isolation répartie est très appréciée grâce à l’éclat qu’elle apporte au logement. En effet, les fenêtres produisent un éclairage qui se répand dans les salles, notamment sur les murs plus étroits.

Pourquoi faut-il isoler son habitation ?

Rénovation maison

Il est important d’isoler sa maison pour diminuer considérablement la consommation énergétique. L’isolation thermique représente une solution efficace pour améliorer le confort et valoriser sa propriété immobilière en respectant l’environnement.

L’amélioration du confort intérieur

Quelle que soit la saison, une bonne isolation thermique est un meilleur moyen de réduire la facture énergétique. Elle offre en plus l’avantage de bénéficier d’un confort à l’intérieur de la maison. Ainsi, lorsque vous avez des sensations de froid à l’intérieur de votre pièce, vous devriez songer à faire une isolation thermique par l’extérieur.

Les perceptions remarquées peuvent en effet être dues à des défaillances présentes au niveau de l’habitat comme :

  • les ponts thermiques ;
  • les points singuliers ;
  • l’humidité ;
  • le point de rosée.

Par ailleurs, une mauvaise isolation n’a qu’un petit impact négatif sur le confort à l’intérieur de la maison.

La mise en valeur des biens immobiliers

L’isolation thermique contribue également à l’amélioration et à la valorisation des propriétés immobilières. Ainsi, une bonne isolation thermique présente de nombreux avantages pour un propriétaire souhaitant vendre sa maison.

D’un autre côté, cela peut constituer une belle garantie lors de l’achat d’un bien. L’isolation thermique procure toute l’aisance habituellement attendue d’un appartement.

Le respect de l’environnement

En ce qui concerne le respect de l’environnement, il est important de faire attention à l’état des logements. En effet, plus ces derniers sont vieux, plus les performances énergétiques peuvent être catastrophiques. De même, les dépenses effectuées pour le chauffage sont directement envoyées à l’extérieur via des points spécifiques :

  • les fuites ;
  • les combles ;
  • les ponts thermiques.

Il s’agit d’une perte superflue qu’il est possible d’éviter pour améliorer l’enveloppe isolante de sa maison. Cela permet de faire des épargnes qui ne se limitent plus aux finances.

Qu’est-ce qu’un pont thermique ?

Un pont thermique est un arrêt d’isolement, un rattachement où l’isolation thermique ne se poursuit pas. Il s’agit d’une interruption qui provoque une réduction de chaleur dans les pièces au niveau des murs et matériaux.

Où se situent les ponts thermiques ?

Il existe trois principaux types de ponts thermiques qui sont : les linéiques, les ponctuels et le plafond. Les linéiques se retrouvent au niveau des accolements de deux corps structurels (balcon/muraille, murette/plancher).

Les ponctuels sont visibles au niveau de l’attache de trois corps (le plafond et deux murettes par exemple). En revanche, le plafond se trouve dans les liaisons des façades et des planchers. 

Comment reconnaitre les ponts thermiques ?

Contrairement à ce qu’il est possible de penser, les ponts thermiques ne sont pas visibles à l’œil nu. Cependant, vous pouvez en détecter facilement en faisant un test à la main. Pour ce faire, il est conseillé de faire circuler sa main sur les parties responsables des pertes de chaleur.

Ce petit examen peut également être authentifié par des techniques de détection plus avancées. La recherche de ces ponts requiert parfois l’implication d’un spécialiste en prouesse bioénergétique.

Quelques astuces pour éloigner les ponts thermiques ?

Les soins appliqués contre les ponts thermiques sont étroitement relatifs à leurs emplacements. Lorsqu’ils sont présents sur les murs ou le toit, il est recommandé de consolider l’isolement. Cela peut se faire par l’extérieur ou par l’intérieur en fonction de vos objectifs. Par contre, si les ponts thermiques figurent sur les planchers bas, l’isolation sera réalisée soit par-dessous soit par-dessus.

Quelles sont les conséquences d’une mauvaise isolation ?

Isolation thermique de l'extérieur

Un mauvais isolement peut occasionner de sérieux dégâts partant du niveau de confort intérieur à la santé des habitants. Il peut de même avoir des impacts sur les dispositifs de réchauffement ainsi que sur vos finances. Cela est possible si l’épaisseur d’isolation thermique n’est pas respectée ou si l’ITE est totalement mal faite.

Les pertes considérables de chaleur

Une maison mal isolée peut devenir presque insupportable, surtout en période hivernale. En d’autres termes, la mauvaise isolation favorise les fuites de chaleur par :

  • la toiture ;
  • les murettes ;
  • les fenêtres ;
  • le plafond.

En revanche, l’atmosphère qui règne à l’intérieur de la pièce devient vite gênante.

L’augmentation des factures d’énergie

Le dysfonctionnent d’un système d’isolation peut agir sur la consommation en énergie dans une maison. À cela s’ajoutent souvent les pertes de chaleur qui peuvent s’évaluer généralement à hauteur de 75 % de la chaleur. Il s’agit précisément de la chaleur provenant des appareils de chauffe.

Impacts sur la santé des résidents

Un isolement mal fait entraîne aussi une mauvaise ventilation puis une élévation du taux d’humidité à l’intérieur de la maison. Ce taux d’humidité élevé peut provoquer des maladies respiratoires aux habitants. Dans d’autres cas, il est possible d’assister à des risques d’allergie.

Charpentier et menuisier depuis près de 10 ans, j'interviens régulièrement sur des chantiers en isolation par l'extérieur. J'ai décidé de créer ce site, afin de vous faciliter la recherche d'informations et la réalisation de votre projet d'isolation extérieur à moindre coût. Vous saurez tout ce qu'il faut savoir, puis vous pourrez demander 3 devis gratuits en moins de 5 minutes.

Isolation extérieur