Isolation thermique par l’extérieur (ITE) pour embellir et protéger

Pour de nombreux Français aujourd’hui, maintenir une bonne température ambiante dans son habitation est un idéal difficile à atteindre de façon naturelle. C’est pour cela que la majorité des propriétaires qui planifient la rénovation de leur maison en profitent pour l’isoler par l’extérieur. Il s’agit d’ailleurs de la meilleure solution aux problèmes liés à la température puisque les murs représentent la seconde cause de perte de chaleur à la maison. De plus en plus populaire en France, l’isolation thermique par l’extérieur est une technique performante et simple à réaliser. Nos analyses ont révélé qu’elle convient aussi bien aux constructions neuves qu’à la rénovation de logements anciens.

L’ITE : Pourquoi l’adopter ? Les avantages !

L’Isolation Thermique par l’Extérieur ou ITE est une technique de construction servant un objectif précis. C’est une méthode d’isolation des murs extérieurs qui consiste à envelopper les façades d’une maison avec une couche isolante. Elle sert à offrir une protection optimale aux habitants de la maison contre les aléas climatiques survenant en été comme en hiver. Ainsi, faire recours à une ITE confère des avantages séduisants.

L’esthétique

Si vous souhaitez innover en termes de design et d’esthétique dans votre maison, l’isolation par l’extérieur est une bonne idée. En effet, la réalisation d’une isolation thermique par l’extérieur vous permettra de profiter d’atouts esthétiques indéniables. Après la pose des isolants, vous aurez la liberté de réaliser, en surcouche, la finition de votre choix, afin d’offrir à votre habitation, l’aspect esthétique de vos rêves.

En effet, l’ITE autorise de multiples finitions en matière de couleurs et d’aspects aux propriétaires de maison. Ainsi, non seulement vous ne perdrez aucune surface de votre habitation, mais vous pourrez profiter de différentes finitions pour apporter une touche particulière à vos façades.

La protection et le confort thermique

Le processus d’isolation est mis en œuvre dans votre logement principalement pour vous proposer une protection thermique efficace. Cependant, la présence de plusieurs couches d’isolants sur vos murs servira aussi à vous procurer une meilleure protection acoustique, car elles atténueront les nuisances sonores provenant de l’extérieur.

Le confort thermique est un autre des principaux avantages que vous procure cette technique de construction. Elle recouvre entièrement les murs de vos maisons de couches d’isolants et maintient une température agréable. C’est un détail très important, car lorsqu’une maison est peu ou mal isolée, ses murs s’imprègnent de la température extérieure et cette dernière n’est jamais constante.

Lorsque l’on est dans une pièce bien isolée, on ne remarque aucun écart entre la température ressentie et la température réelle. Vous pouvez donc profiter d’une bonne stabilité dans votre habitation et limiter votre envie de monter le chauffage.

Économie d’énergie et augmentation de la valeur de l’immeuble

La limitation sur l’usage du chauffage a un impact direct sur votre consommation d’énergie. Ainsi, en isolant votre maison par l’extérieur, vous pourrez économiser énormément sur votre facture de chauffage. L’ITE vous permettra de réaliser jusqu’à 30 % d’économies sur votre facture.

Enfin, l’ITE sert également à augmenter la valeur verte de votre habitation. Avec une bonne isolation, le Diagnostic de Performance Énergétique ou DPE de votre logement va s’améliorer de façon considérable. Il s’agit d’une aubaine, car selon une étude, le prix d’un logement peut augmenter de près de 5 % lorsque son étiquette énergétique monte d’une lettre.

Comment faire de l’isolation thermique par l’extérieur ?

Rénovation maison réussie

L’isolation thermique par l’extérieur est un système d’isolation dont le but est d’améliorer l’efficacité énergétique des bâtiments. Sa mise en œuvre a un impact considérable sur le confort d’un habitat. Pour rappel, l’ITE consiste essentiellement à déposer des couches d’isolants sur les murs extérieurs du bâtiment.

C’est précisément pour cette raison, que nous la recommandons fortement à l’étape des finitions lors de la construction des nouvelles maisons, et au moment où un projet de ravalement extérieur s’impose sur une ancienne habitation individuelle ou collective. Dans le deuxième cas, l’ITE est nécessaire et presque obligatoire, puisqu’elle cadre parfaitement avec le lourd investissement que représente un ravalement de façade.

Pour faire de l’isolation thermique par l’extérieur, il faut nécessairement utiliser des isolants de natures assez spécifiques. Étant donné l’immense variété existante sur le marché aujourd’hui, il est primordial que vous ayez une idée précise sur la nature des différents matériaux isolants pouvant être utilisés.

Dans un premier temps, nous vous recommandons la laine de coton qui est un isolant naturel assez particulier. Elle est adaptée au mécanisme de l’isolation par l‘extérieur, car elle revêt d’excellentes qualités isolantes grâce à sa composition à base de fines fibres. Ces dernières conservent et immobilisent parfaitement l’air.  

De plus, cette matière est non seulement saine pour l’environnement et l’homme, mais également très facile à poser. Ensuite, vous avez les rouleaux de chanvre qui sont les isolants les plus répandus en matière de combles. Ils servent également à isoler les murs extérieurs lorsqu’ils sont présentés sous la forme de rouleaux ou de panneaux.

En plus de présenter d’excellentes performances thermiques, la matière de cet isolant a l’avantage de bien réguler l’humidité d’une pièce, car il laisse parfaitement passer l’oxygène.

La laine de verre en rouleau est un autre choix que nous ne saurons oublier. Il s’agit d’ailleurs du matériau isolant le plus répandu et le plus utilisé en France pour l’isolation thermique. Il est apprécié notamment à cause de son bon rapport qualité-prix et de son côté ignifuge qui le rend plus sécurisé.

Outre cet isolant, le polystyrène expansé est un autre choix d’isolant très populaire et prisé par nombre de professionnels. Bien qu’il ne soit pas aussi écologique que la fibre de bois ou les panneaux de liège expansé, il est tout aussi efficace que ces derniers au niveau de l’isolation thermique. Ce matériau est à la fois léger, résistant à la compression et facile à installer.

Comment se déroule la mise en place d’une ITE ?

La mise en œuvre de la technique d’isolation par l’extérieur est assez simple à comprendre. Elle consiste à envelopper la façade de son logement d’une couche isolante et sans failles. Pour que ça marche bien, la réalisation doit se baser sur l’utilisation de techniques spécifiques.

L’isolation thermique par l’extérieur sous bardage

La première technique dont nous allons vous parler est celle du bardage. Elle est l’une des méthodes d’ITE les plus anciennes, mais encore utilisées aujourd’hui. Celle-ci consiste à fixer une ossature métallique sur laquelle des panneaux isolants seront ensuite vissés puis recouverts d’un bardage.

Chaque expert insiste sur le fait qu’il est indispensable qu’une lame d’air respirante soit conservée entre les deux dernières couches afin d’assurer une bonne ventilation et d’éviter tout problème d’humidité et de moisissures. La fixation de l’ossature métallique peut se faire directement contre le mur à l’aide de chevrons ou à l’aide de pattes d’équerre.

Dans le premier cas, l’isolant choisi est intercalé dans l’ossature, tandis que les ponts thermiques sont placés au niveau des chevrons. Dans le second cas en revanche, l’isolant choisi peut être glissé sous les chevrons pendant que les ponts thermiques se retrouvent sur les fixations métalliques.

La méthode d’isolation sous bardage est très populaire et utilisée dans presque tous les cas de rénovation. En effet, à l’inverse de la technique sous enduit, cette technique convient parfaitement à ceux dont la façade est abimée ou humide. De plus, le bardage rendra vos murs plus solides et plus durables.

L’isolation thermique par l’extérieur sous enduit

La technique sous enduit est très différente de la méthode par bardage. Cette technique relativement jeune dans l’industrie nécessite la fixation de gros panneaux d’isolants sur la façade de votre maison. Ces panneaux sont collés ou vissés aux murs. Un sous enduit (hydraulique ou organique) est ensuite utilisé pour recouvrir la partie isolante.

Le rôle de ce dernier est de renforcer vos murs et de les préparer pour la touche finale qui est l’enduit de finition. C’est d’ailleurs cette étape qui confère une grande liberté dans le choix de la nouvelle esthétique de vos murs. Elle vous permet de définir l’aspect et la couleur finale.

L’isolation sous enduit est la technique la plus répandue et la plus utilisée précisément parce qu’elle offre une telle liberté de choix. C’est la méthode qui reflète le mieux la capacité de personnalisation que peut proposer une opération d’ITE. De plus, elle est moins coûteuse que l’isolation sous bardage.

Toutefois, elle n’est compatible qu’avec les façades qui sont en bon état et nécessite les conseils et le savoir-faire d’un professionnel qui a déjà fait ses preuves.

L’isolation thermique par l’extérieur sous un double mur

La technique d’isolation extérieure avec double mur est bien moins répandue que les deux autres. Nous vous la recommandons toutefois, si votre maison est toujours en construction et si l’esthétique ne vous plait pas. Cette technique consiste à fixer ou à coller mécaniquement un isolant entre un mur intérieur et un mur extérieur.

Dans ce cas précis, le mur intérieur sera le mur porteur tandis que le mur extérieur servira de parement. Les deux murs seront ensuite fixés en utilisant des systèmes d’ancrage qui seront équipés d’une rondelle afin de fixer l’isolant au besoin.

Quelle épaisseur d’isolant faut-il pour l’isolation des murs ?

ITE mur maison

L’épaisseur de l’isolant est un facteur déterminant dans la réalisation d’une isolation par extérieur performante. Il est primordial que ce facteur soit pris en compte afin d’obtenir une meilleure performance thermique et, par conséquent, faire plus d’économie sur la facture énergétique.

Notons d’ailleurs que la mise en place d’un isolant présentant une épaisseur suffisante est l’une des conditions de base pour obtenir des aides financières auprès de l’État. La réglementation thermique RT 2012 décrit en détail ce que l’on considère comme une épaisseur suffisante.

En plus, le coût total d’une isolation extérieure dépend non seulement de la qualité de l’isolant et de l’ampleur des travaux à réaliser, mais aussi de l’épaisseur du matériau d’isolant. Pour pouvoir prétendre aux aides financières lors de cette opération, la résistance thermique de votre domaine doit être supérieure à 3,7 m². K/W en fonction de la zone où vous habitez lorsqu’il s’agit d’une rénovation.

La résistance thermique elle-même est établie en fonction du type d’isolant choisi et de son épaisseur. La détermination de l’épaisseur de l’isolation d’une façade se fait en fonction du type et de la nature de l’isolant. Cependant, plusieurs facteurs différents sont à prendre en compte pour réellement choisir l’épaisseur de l’isolant qui vous garantira une isolation de façade réussie.

Parmi ces facteurs, vous avez l’orientation de la maison, votre localisation géographique et le type de chauffage que vous utilisez. Selon nos analyses, le polystyrène blanc affiche une épaisseur de 14 cm, tandis que le polystyrène graphité est plutôt évalué à 12 cm. La laine de roche et celle de verre quant à elles disposent respectivement d’une épaisseur de 13 cm et 14 cm.

Nous vous recommandons de choisir un isolant dont l’épaisseur moyenne varie entre 14 et 20 cm, car il vous garantira une isolation de qualité remarquable. Il existe même certains isolants qui combinent d’excellentes performances thermiques en plus de proposer une épaisseur réduite. La mousse résolique en est le parfait exemple.

C’est un matériau synthétique rigide qui réduit de plusieurs centimètres l’épaisseur de l’isolant. Il n’est pas rare de trouver sur le marché des panneaux de mousse résolique ayant seulement 9cm  d’épaisseur.

Conditions d’obtention d’aides financières pour l’isolation par l’extérieur

Afin d’encourager la popularisation de cette méthode de construction, l’État propose un certain nombre d’aides financières dans le domaine. Plusieurs types d’aides peuvent être alloués aux propriétaires de maison afin de financer une partie de leur projet d’isolation. Vous avez entre autres :

  • le crédit d’impôt ;
  • l’Éco PTZ ;
  • la TVA à taux réduit ;
  • l’option  »Habiter mieux » de l’ANAH ;
  • les CEE et les chèques énergie.

Toutefois, pour bénéficier effectivement des aides financières en vigueur, il est primordial que vous respectiez deux conditions importantes.

La première est liée à l’épaisseur de l’isolant à installer. Vous vous devez de viser une résistance thermique R d’au moins 3,7 m². K/W pour ce qui est de l’isolation des murs en façade. Ce sont d’ailleurs des valeurs que les artisans vous proposeront par défaut. Elles permettent d’être très compétitifs sur le marché et attirants pour ceux qui sont intéressés par les aides financières.

Cependant, cette valeur R n’est que le minimum recommandé. Nous vous conseillons de privilégier une résistance thermique supérieure d’environ 5 m². K/W. Elle convient mieux, car d’une part, le surcoût sera bien plus faible puisque la partie relative à la main-d’œuvre restera quasiment identique et d’autre part, vous pourrez anticiper sur les possibles réglementations à venir.

La seconde condition implique que la pose des isolants soit effectuée dans les règles de l’art. Pour cela, vous vous devez de confier le travail à un artisan RGE (Reconnu Garant de l’environnement). C’est lui qui vous guidera dans les dispositifs d’aides et qui se chargera de réaliser une pose qui sera dans les normes prévues à cette fin.

Le coût d’une opération d’isolation des murs par l’extérieur

Le prix d’une telle opération varie beaucoup en fonction de plusieurs facteurs. Il faut non seulement prendre en compte le coût de la main-d’œuvre, mais également celui des matériaux à acheter, la difficulté du chantier et la nécessité de poser un échafaudage.

Bien qu’il soit éligible à certaines aides financières de l’état, le coût d’une ITE reste élevé. En fonction du type d’isolant et de la finition choisie, le prix moyen d’une isolation par l’extérieur est estimé entre 120 euros et 230 euros par m², main-d’œuvre comprise.

Faites isoler votre habitation rapidement

Charpentier et menuisier depuis près de 10 ans, j'interviens régulièrement sur des chantiers en isolation par l'extérieur. J'ai décidé de créer ce site, afin de vous faciliter la recherche d'informations et la réalisation de votre projet d'isolation extérieur à moindre coût. Vous saurez tout ce qu'il faut savoir, puis vous pourrez demander 3 devis gratuits en moins de 5 minutes.

Isolation extérieur